HERVE DI ROSA // Les arts modestes

LA MAISON ROUGE présente jusqu’au 22 janvier 2017 Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes. Cette exposition monographique regroupe une sélection des réalisations de l’artiste, mais aussi une grande partie des objets qu’il collectionne avec passion. Hervé Di Rosa s’inspire de l’art sacré, de la pop culture, ou encore de l’art brut pour créer des oeuvres tout à fait singulières.

Hervé Di Rosa vient d’un milieu populaire et aime ce qui est modeste, c’est donc tout naturellement que son art l’est également. C’est sa marque de fabrique. Il revendique haut et fort que ses premières sources d’inspiration sont les BD et les dessins-animés ainsi que les livres d’art avec des reproductions, surtout celles de Dubuffet, Picabia ou de Matisse.

En 2000, l’artiste fonde à Sète le MIAM (Musée International des Arts Modestes) dans lequel il dévoile exposition après exposition les multiples facettes de cet art modeste.

Hervé Di Rosa - La Maison Rouge©

Hervé Di Rosa – La Maison Rouge©

« L’art modeste est proche de l’art populaire, de l’art primitif, de l’art brut mais ne s’y réduit pas. Il est autant composé d’objets manufacturés que d’objets uniques, pour la plupart sans grande valeur marchande mais à forte plus-value émotionnelle. Les amateurs se retrouvent au-delà du regard critique, de la notion du bon ou du mauvais goût, de la rigueur esthétique, dans un sentiment de bonheur éphémère et spontané, aux parfums de souvenirs d’enfance et de plaisirs simples et non théorisés. » Hervé Di Rosa

Le parcours d’exposition permet de naviguer entre les différents univers de l’artiste, c’est un voyage au sens propre comme au figuré. En effet, de nombreux objets collectionnés proviennent de l’étranger. L’Afrique et le Mexique sont de grandes sources d’inspiration pour Hervé Di Rosa qui n’hésite pas à mêler art traditionnel avec cette culture populaire qui lui est chère.

Hervé Di Rosa - La Maison Rouge©

Hervé Di Rosa – La Maison Rouge©

En exposant son imaginaire et toutes ses références, l’artiste nous fait entrer dans son monde. Un monde dans lequel on voudrait rester bien plus longtemps que la durée initiale prévue pour parcourir l’exposition.

Informations pratiques :
Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes jusqu’au 22 janvier 2017, La maison rouge10 Boulevard de la Bastille, 75012 Paris.

T/O/S.