MUSÉE DE L’ORANGERIE // The Age of Anxiety

Le musée de l’Orangerie met en avant  la diversité de l’art de la peinture américaine des années 1930 grâce à l’exposition The Age of Anxiety.  Une cinquantaine de tableaux ont été prêtés par l’Art Institute de Chicago, le MOMA à New York ou le Whitney Museum parmi lesquelles de grands artistes du XXème siècle : Grant Wood, Edward Hopper, Georgia O’Keeffe ou encore Jackson Pollock.

Gas - Edward Hopper, 1940 © 2016. Digital image, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence

Gas – Edward Hopper, 1940 © The Museum of Modern Art, New York/Scala,Florence

Le début de la Grande Dépression est marqué par l’effondrement de la Bourse de New York en 1929. Les Etats-Unis connaissent leur plus grande crise économique du XXème siècle. La pauvreté et le chômage sont la preuve de la situation dramatique dans laquelle sont plongés les Etats-Unis.
Il y a une certaine crainte de la part de toute une génération sur ce qui est de l’avenir du pays. Les peintres n’échappent pas à ce questionnement et transposent dans leurs toiles l’ambiance inquiétante de l’époque.

American Gothic - Grant Wood (1930) © The Art Institute of Chicago

American Gothic – Grant Wood (1930) © The Art Institute of Chicago

Dès l’entrée dans les salles d’exposition le célèbre tableau de Grant Hood (American Gothic) est présenté. Pour la première fois il est exposé en Europe, c’est donc l’occasion de découvrir ce portrait mondialement célèbre du couple de fermiers américains.
Les thématiques de l’exposition se suivent aussi naturellement que le parcours des salles : de manière fluide et logique.
En plus des tableaux, de nombreuses vidéos documentaires sont exposées ce qui apporte un réel support de compréhension pour le visiteurs.

Red Hills with Flowers, Georgia O’Keeffe, 1937 © The Art Institute of Chicago

Red Hills with Flowers, Georgia O’Keeffe, 1937 © The Art Institute of Chicago

A travers leur réflexion, les artistes de l’exposition annoncent l’art des années d’après-guerre: l’abstraction expressionniste et le pop-art. Bien que l’exposition du musée de l’Orangerie se veut assez courte et concise, cela n’altère en rien la compréhension de  l’Histoire de l’Art et de l’Histoire en générale pour le visiteur, bien au contraire.

Informations pratiques :
La Peinture américaine des années 1930,  jusqu’au 30 janvier 2017, Musée de l’Orangerie Jardin des Tuileries, 75001 Paris.

T/O/S.