NAJIA MEHADJI // Entre Orient et Occident

Najia Mehadji représente parfaitement , de par sa biographie et de par ses œuvres,  l’union entre l’Orient et l’Occident.  Cette artiste contemporaine franco-marocaine est née en 1950.  Elle a passé son enfance et son adolescence à Paris, séjournant régulièrement à Fès dont sa famille est originaire. Diplômée de l’université Paris I où elle a soutenu en 1973 son mémoire sur Paul Cézanne, diplômée de l’Ecole des Beaux-arts de Paris (qui fête cette années ses 200 ans) elle expose dès les années 80 dans des galeries parisiennes.  À  partir de 1985,  Najia Mehadji décide de partager sa vie entre son atelier de Paris et celui du Maroc, près d’Essaouira, dans un douar où elle s’est aménagée un ryad traditionnel.

Najia Mehadji suit sa voie. Elle fait partie des artistes arabes ou originaires du monde arabe qui utilisent le language international de l’art contemporain tout en ayant un vocabulaire bien à elle.  Fière de sa féminité elle choisit de prendre pour thème  le floral peignant ainsi des « fleurs de volupté » qui se dilatent et qui vibrent. Se dessine alors une calligraphie au féminin, où la ligne continue d’un geste trace des plis et des replis dans un mouvement intérieur et extérieur non seulement sensuel mais aussi sublime.

©Najia Mehadji, Confrontations, peinture et papier colle, 1984

©Najia Mehadji, Pivoine, huile sur toile, 2003

©Najia Mehadji, Pivoine, gouache et graphite sur papier, 2007

©Najia Mehadji, Pivoine, huile sur toile, 2005

©Najia Mehadji, Mystic dance 3, épreuve numérique pigmentaire tirée sur papier, 2011

T/O/S.