FASHION MIX // Origines culturelles de la mode

FASHION MIX c’est l’exposition inattendue du moment qui porte un autre regard sur la mode spécialement en cette fin de Fashion week parisienne. Une surprise vous attend à la fin de cet article.

Voici donc une exposition temporaire du Musée de l’histoire de l’immigration du Paris qui met en avant les créateurs étrangers qui, pour des raisons politiques ou par choix artistique ont choisi de venir s’installer dans la capitale française. Mais également des créateurs étrangers plus contemporains qui ont fait de Paris le lieu de prédilection pour la présentation de leurs collections.

Antonio Castillo pseudonyme de Canovas del Castillo del Rey (1908-1984). Couturier. Dessinateur chez Chanel, R. Piguet et Paquin, puis directeur artistique de la maison Jeanne Lanvin Paris jusqu’en 1962. Ouvre sa propre maison de couture en 1964. En pied, dans l’embrasure d’une porte, chez Lanvin.

FASHION MIX a été conçue par Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera, musée de la Mode de la ville de Paris en association avec le Musée de l’histoire de l’immigration.

Si vous avez l’occasion d’aller admirer les près de 120 pièces et 150 documents d’archives réunis autour de l’exposition FASHION MIX, vous remarquerez peut-être que le parcours s’effectue en deux temps.

La première partie est consacrée aux créateurs étrangers venus s’installer en France entre le milieu du XIXème siècle et les années 1960 . Un véritable miroir s’opère à travers la découverte ou redécouverte de certains modèles. On retrouve ainsi les sources d’inspiration de créateurs contemporains tels que John Galliano, Issey Miyake ou encore Popy Moreni.

5 thématiques essentielles pour cette période : Charles Frederick Worth et l’école britannique // les recherches sur les tissus //  Elsa Schiaparelli et les italiens // Balenciaga et l’école espagnole // la haute couture cosmopolite des années 1950.

Robe de ville selon Charles Frederick Worth, vers 1869

Robe Fragonard par Vivienne Westood, 1991 ©Eric Emmo / Galliera / Roger-Viollet

Velours de soie imprimé d’or Tea-Gown, Mariano Fortuny, 1912 ©R.Briant et L.Degrâces / Galliera / Roger-Viollet

Manteau Schiaparelli © Spassky Fischer HD

Ensemble Balenciaga pois © Spassky Fischer

Titre d’identité et de voyage de Catherine Karolyi, créatrice hongroise à l’origine de la fameuse boucle H de la maison Hermès, 1953 ©Archives familiales

Second temps fort de l’exposition FASHION MIX : celui dédié à la période de la fin des années 1970 à aujourd’hui. Deux pays révèlent dès lors des talents particulièrement créatifs : le Japon et la Belgique. C’est ainsi que Issey Miyake, Rei Kawakubo et Yohji Yamamoto bousculent les codes établis. Le destructuré et l’asymétrie ont ainsi pris le dessus et la relève est assurée aujourd’hui par des designers tels que Junya Wanatabe.

Robe longue, Issey Miyake. Soie artificielle multicolore. 1986. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

Robe longue, Issey Miyake. Soie artificielle multicolore. 1986. Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

L’école belge, propulse, quant à elle sept grands talents devenus incontournables dont Dries Van Noten et Martin Margiela. L’exposition FASHION MIX s’est penchée sur ces sept grands noms de la mode dont Raf Simons est l’un des successeurs établis.

Margiela © Spassky Fischer

Nous voilà arrivés dans les années 90 et 2000, véritable période de foisonnement contemporain. Décennies marquées par le succès de Karl Lagerfeld chez Chanel, Marc Jacobs chez Louis Vuitton ou encore Alber Elbaz chez Lanvin.

N’oublions pas Azzedine Alaïa, couturier d’origine tunisienne, qui continue aujourd’hui de rayonner à l’échelle internationale et dont la naturalisation française est, selon lui, la plus belle de ses récompenses.

WARNING ! Cette exposition a lieu au Musée de l’histoire de l’immigration jusqu’au 31 mai prochain.

Toutes les infos pratiques par ici.

Et maintenant petit quiz pour tenter de remporter le joli carnet édition limitée  Fashion Mix et son tote bag en répondant sur notre page Facebook  à la question suivante :

Quel créatrice est à l’origine de la fameuse ceinture en boucle H de la maison Hermès ?

Indice : la réponse est dans l’article !

T/O/S.